Spéculations concernant la matière noire et la Force faible


Original: http://www.johnagowan.org/darkmatter.html

 

John A. Gowan
Mai, 2009
page d’accueil

 

Il semble possible que la « matière noire » peut-être aussi être une forme de particule « métrique » créé lors de le « ère de Planck » de la gravitation quantique au début de la « Big Bang ». Dans cette « matière noire » scénario des particules sont formées par le biais de la compression de la métrique de l’espace-temps par gravité dans le même temps que la IVBs « Y » de la force faible créent fracturées leptons primordiales (leptoquarks). « Particules métriques » seraient les bosons ne transportant aucun frais autre que charge gravitationnelle „lieu“ et donc (malheureusement) serait indétectables sauf dans les agrégations gravitationnellement significatives. Leur masse peut être variable au-dessus un minimum quantifié avec un halflife inversement proportionnelle à leur masse et leur désintégration pourrait même être continue (« érosion ») plutôt que l’habituel « tout ou rien » des particules ordinaires.

 

« Particules métriques » ne sont pas des trous noirs de miniatures ; Néanmoins, ce sont les particules créées par gravité plutôt que l’électrique, faible ou des forces puissantes et ressemblent peut-être à l’IVB massive de « Z » de la force faible, ou aux photons massifs. Elles fonctionnent pour absorber l’excès d’énergie lors de la création de violente de l’univers, peut-être agissant comme une « soupape de sécurité » ou « tampon » prévenir tout dommage à la métrique de l’espace-temps, et/ou régulation de la quantité d’énergie primordiale qui est en fait converti en particules ordinaires („baryonique“). Que ces particules ne font apparemment pas semblable à une étoile agrégations suggère qu’ils doivent (comme les neutrinos) être né avec suffisamment d’énergie inertielle pour l’empêcher.

 

L’éventuelle désintégration de particules de « métrique » directement aux photons pures (sans l’émission de neutrinos) contribuerait à la réduction progressive de l’énergie totale de champ gravitationnel du cosmos et donc à l’observé « accélération » de l’expansion de l’univers. Dans ce cas « matière noire » et « énergie sombre » sont en effet connectés, comme les deux sont des phénomènes gravitationnels, et ce dernier est simplement l’absence de l’énergie du champ gravitationnel de l’ancien. Étant donné que ces particules ne peuvent être détectées „en masse“ via leur influence gravitationnelle, presque rien dans la situation décrite ci-dessus est testable et cependant plausible, doit rester dans le domaine de la spéculation.

Liens :

Information
Voie de fractale de la nature

Force faible, Bosons vecteurs intermédiaires („IVBs“)

Comments are closed.