Installation d’Ubuntu sur VirtualBox


Original: http://navet.ics.hawaii.edu/~casanova/VirtualBoxUbuntuHowTo.html

 

Clause de non-responsabilité

 

Les instructions ci-dessous fournissent des étapes faciles, dont les étudiants ont utilisé avec succès pour installer VirtualBox et Ubuntu dans VirtualBox dans le but de coursework. Cependant, beaucoup d’informations est disponible sur le Web et Google est votre ami. Pour tout ce que je décris ici il y a des tutoriels en ligne, forums, tutoriels vidéo, guides pas à pas, procédures pas à pas, vous-nom-it. Donc, si quelque chose ne fonctionne pas, faire vos propres recherches avant de déclarer la défaite.

 

Création d’une VM Ubuntu

 

Voici les étapes que j’ai suivies pour installer Ubuntu sur VirtualBox sur mon portable processeur Intel MacBook Pro. C’était le 26 septembre 2013, à l’aide d’Oracle VM VirtualBox Manager 4.2.18 r88780. Veuillez envoyer vos commentaires si vous avez des suggestions sur l’amélioration de ceci. Je ne crée des machines virtuelles pour gagner sa vie:)
  1. Télécharger un, par exemple, 32-bit Ubuntu-image ISO de là. Enregistrez le fichier ISO (appelé ubuntu-X.Y-Bureau-386.iso pour Ubuntu version X.Y) quelque part sur votre ordinateur.
  2. Télécharger VirtualBox depuis le site Web de VirtualBox. Évidemment vous devez sélectionner la version de votre propre système d’exploitation hôte (l’OS invité sera Ubuntu Linux)
  3. Installé VirtualBox en utilisant le programme d’installation étape par étape facile. Voir le manuel d’utilisation de VirtualBox pour tous les détails. (J’ai en fait jamais regardé il puisque tout est si intuitif.)
  4. Lancez VirtualBox en double-cliquant sur son icône ou quoi que vous fassiez sur votre système d’exploitation pour démarrer une application installée.
  5. Cliquez sur l’icône de soleil-regard bleu « Nouveau » dans l’interface de VirtualBox pour créer une nouvelle machine virtuelle et commencer à suivre les instructions. Ils sont très détaillés et explicites, mais je détaillerai mes étapes ci-dessous.
  6. Choisissez un nom pour votre machine virtuelle (j’ai utilisé quelque chose comme « Ubuntu_VBox »).
  7. Pour les menus de système d’exploitation et Version (le programme d’installation est assez futé pour faire cela automatiquement si le nom de votre machine virtuelle contient le mot « ubuntu »), sélectionnez « Linux » et « Ubuntu ».
  8. Sur le panneau suivant, sélectionnez une taille de la RAM de votre machine virtuelle. La valeur par défaut doit être fine, mais compte tenu de la taille de la RAM de nos jours vous pouvez probablement choisir 1GiB par opposition à la 512MiB recommandée.
  9. Dans le panneau suivant, sélectionnez l’option « Créer un disque dur virtuel maintenant ».
  10. Sur le panneau suivant (“Hard Drive Type de fichier”), vous pouvez laisser le paramètre inchangé par défaut.
  11. Sur le panneau suivant, sélectionnez « Allouée dynamiquement » (probablement le meilleur choix sauf si vous êtes après la performance).
  12. Sur le panneau suivant, indiquez où vous souhaitez le fichier qui contient l’espace disque de votre nouvelle machine virtuelle qui sera situé. J’ai toujours utiliser la valeur par défaut. Appuyez sur le bouton « Créer ».
  13. Une fois que vous avez terminé la création de disque dur, votre instance VM sera affiché sur le panneau gauche de la fenêtre principale de VirtualBox, disant « Opéré au large ». Le panneau de droite affiche des informations sur cette instance. Double-cliquez sur l’instance VM a montré sur le panneau de gauche. Cela apparaîtra une fenêtre et vous explique tout « capture de la souris ». Essentiellement, si vous cliquez dans la fenêtre d’ordinateur virtuel en cours d’exécution la souris sera bloquée là et vous devez appuyez sur une touche pour récupérer votre souris « réel ». Lisez les instructions dans la boîte de dialogue, ils sont très clairs.
  14. Un nouveau panneau apparaît. Définissez le chemin d’accès (à l’aide de l’Explorateur de fichiers bidule) vers le fichier image ISO Ubuntu que vous avez téléchargé à l’étape #1. Appuyez sur « Démarrer ».
  15. À ce stade, vous saisissez la configuration Ubuntu (n’oubliez pas que votre souris peut être pris au piège et libérée en appuyant sur une touche). Vous pouvez voir un message d’erreur sur le BIOS, mais en fait que c’est juste un avertissement, donc simplement l’ignorer. Si vous avez installé Ubuntu avant, vous savez maintenant quoi faire. Si non, continuez de lire.
  16. Les instructions ci-dessous varient avec chaque version de Ubuntu, et je suis trop paresseux pour mettre à jour tout cela.
  17. Sélectionnez la langue que vous souhaitez utiliser et cliquez sur « Installer Ubuntu ». Ensuite, sélectionnez « Télécharger les mises à jour lors de l’installation » et cliquez sur « Suivant ».
  18. Sur le panneau suivant, probablement une bonne idée se connecter à une source d’alimentation et de permettre le téléchargement des mises à jour lors de l’installation
  19. Ensuite, on vous demande sur les partitions. Si vous savez à ce sujet, puis créer quelque table de partition souhaitée. Si vous n’et que vous voulez savoir, il existe de nombreux tutoriels en ligne. Sinon, vous pouvez créer une seule partition en cliquant sur « Effacer et utiliser le disque entier ».
  20. Vous pouvez maintenant cliquer sur « Installer maintenant ». Cela prendra un certain temps, mais vous devriez voir une barre de progression Ubuntu Mobile. En chemin il vous sera demandé quelques questions simples que vous avez à répondre (fuseau horaire, clavier, etc.), ainsi que votre nom, nom d’hôte, nom d’utilisateur et mot de passe. Ce sont pour la machine Ubuntu, tout comme sur un système réel que vous pourrait être l’installation. Sélectionnez les options de sécurité souhaitées (vous pouvez refuser de saisir votre mot de passe, vous pouvez chiffrer votre disque dur VM, etc..). Cela probablement n’importe pas beaucoup aux fins d’un cours, mais c’est à vous, surtout si vous prévoyez d’utiliser l’instance VM pour un éventail de buts.
  21. Lorsque tous les fichiers ont été téléchargé/installé, ce qui peut prendre un certain temps, vous devez cliquer sur « Redémarrer maintenant ». Vous devrez appuyer sur enter pour répondre à une question sur l’éjection d’un disque à un moment donné (appuyez simplement sur entrée) et peut-être vu certains messages cryptiques que vous pouvez ignorer sans doute.
  22. Une fois l’ordinateur redémarré, selon votre choix ci-dessus, vous devrez taper votre nom d’utilisateur et le mot de passe. Vous êtes maintenant « dans » Ubuntu. L’interface Ubuntu évolue et change régulièrement. Le gestionnaire de package sera probablement pop up et c’est une bonne idée de mettre à jour les paquets. Ce que je fais généralement ensuite est de trouver un moyen pour lancer un Terminal (c.-à-d., un Shell), et puis je suis doré. Dans 12.04.3-desktop de Ubuntu, j’ai fait cela en cliquant sur le bouton « Dash Accueil » en haut à gauche et cherchez la chaîne « Terminal ». J’ai traîné puis l’icône Terminal sur le ponton à gauche, et me voilà.

 

Installation « Guest Additions »

 

VirtualBox vous permet d’installer des trucs supplémentaires appelés « guest additions », qui sont essentiellement des ensembles d’outils et de pilotes de périphériques qui amélioreront la facilité d’utilisation (par exemple, une fenêtre plus grande!). Vous devriez les installer définitivement suite à ce qui suit à quelques pas (inspiré de cette page) :
  1. Une instance de votre ordinateur virtuel s’exécute, cliquez dans le menu déroulant « Périphériques » de VirtualBox et sélectionnez l’option « Installer les Additions… » et cliquez sur « Ok » pour confirmer que vous voulez faire cela. Après un retard, une icône de CD-ROM (appelée VBOXADDITIONS_4.0.0_…) doit apparaître sur votre bureau Ubuntu/dock. Si, pour une raison quelconque, cette icône n’apparaît pas, vous devriez être en mesure de voir le contenu du répertoire /media/ sur vos systèmes de fichiers.
  2. Dans une fenêtre de terminal sur votre instance de Ubuntu, cd vers le répertoire /media/. Là, en cours d’exécution que les ls commandent que vous devriez voir un répertoire qui correspond à l’icône du CD-ROM. CD dans ce répertoire et faire un autre ls pour voir ce qui est là. Il devrait y avoir plusieurs fichiers exécutables, y compris un /VBoxLinuxAdditions.run appelé.
  3. Pour exécuter l’exécutable nécessaire, tapez la commande sudo. / VBoxLinuxAdditions.run. Cela peut prendre un certain temps. Lorsque vous recevez une invite de commandes dos, redémarrez votre instance VM (en cliquant sur l’icône « shutdown » dans le coin supérieur droit de votre fenêtre de Ubuntu).
  4. C’est tout. Lors du redémarrage de votre instance VM, il sera plus facile à utiliser de plusieurs manières que je suis trop paresseux pour être répertoriés ici (voir cependant ci-dessous).

 

Créer un dossier partagé

 

Une fonctionnalité très pratique de VirtualBox, c’est qu’il permet de partager un dossier entre votre hôte (c’est-à-dire, votre système d’exploitation original) et vos commentaires (p. ex., votre instance de VM Ubuntu). Créez un dossier partagé, qui ne peut se faire après avoir installé les Additions client (voir ci-dessus) s’effectue dans les étapes suivantes :
  1. Dans le menu déroulant « Périphériques » de VirtualBox (une fois que votre instance de l’ordinateur virtuel est en cours d’exécution), sélectionnez «… des dossiers partagés ». Il s’ouvre une petite fenêtre. Il y a une icône bleue avec un signe plus vert sur le côté droit pour ajouter un nouveau dossier partagé. Cliquez sur cette icône.
  2. Vous avez maintenant une nouvelle fenêtre pop-up. Comme « Chemin du dossier », sélectionnez un chemin d’accès au répertoire sur votre ordinateur hôte visible de vos commentaires. Vous devez créer un répertoire « VBoxSharedFolder » sur votre système hôte, quelque part c’est pratique. En utilisant le menu déroulant pour « Chemin du dossier » et en cliquant sur « Autres… », vous pouvez naviguer dans le système de fichiers de votre hôte et cliquez sur le dossier. Ensuite, vous tapez un nom pour le dossier partagé. C’est le nom qui sera visible de l’invité (c’est-à-dire, votre instance de VM Ubuntu). Nous allons utiliser le même nom de dossier, « VBoxSharedFolder ». Enfin, sélectionnez les options de « Rendre permanent » et de « Montage automatique » dans la fenêtre pop-up, avant de cliquer sur « OK ». Enfin, cliquez sur « OK » dans la première fenêtre pop-up.
  3. Redémarrez votre instance VM (en cliquant sur l’icône « shutdown » dans le coin supérieur droit de votre fenêtre de Ubuntu).
  4. Une fois que votre instance VM a redémarré et que vous êtes connecté, cd pour le répertoire/Media (en tapant cd/Media). Un ls devrait vous montrer votre dossier partagé (avec un “sf_” à l’avant) !
  5. Il y a un dernier numéro d’adresse. Le dossier partagé est détenu par l’administrateur. C’est à vous, mais il devient ennuyant à toujours eu pour « sudo » tout ce qui a trait à ce répertoire. Afin que vous puissiez consulter ce répertoire sans avoir constamment à taper votre mot de passe, votre nom d’utilisateur s’ajoutent au « groupe » nommé nome_cartella_condivisa. En supposant que votre nom d’utilisateur est « casanova », pour ce faire, vous devez taper la commande sudo usermod – un -G nome_cartella_condivisa casanova (si vous avez oublié le “-un” puis mauvaises choses vont se passer).
  6. Redémarrez votre instance VM une dernière fois, et vous êtes prêt. Par la suite, vous pouvez toujours utiliser le répertoire/Media/sf_VBoxSharedFolder/pour permettre des fichiers d’exister sur votre propre machine, tant au sein de votre VM Ubuntu !
Il semble que, dans certaines situations le « Mount Auto » option ci-dessus n’est pas disponible. Dans ce cas le dossier partagé doit être monté à la main chaque fois que la machine virtuelle démarre. Plus d’informations sur le site d’Ubuntu.

Comments are closed.